Intégrité

POULPElight

 

 

L’une des missions d’une base de données est d’assurer à tout instant l’intégrité, c’est-à-dire la cohérence, la fiabilité, et la pertinence des données qu’elle contient.

via Intégrité (base de données) — Wikipédia

 

https://www.frenchleaks.fr/


 

Trois lois de la robotique

Les Trois lois de la robotique, formulées par l’écrivain de science-fiction Isaac Asimov, sont des règles auxquelles tous les robots positroniques qui apparaissent dans ses romans doivent obéir.

  1. un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger ;

  2. un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi ;

  3. un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trois_lois_de_la_robotique

 

Non-assistance à personne en danger

La non-assistance à personne en danger est l’engagement de la responsabilité pénale d’une personne qui n’interviendrait pas face à une personne courant un danger.

L’engagement a lieu si :

  • la personne a connaissance du danger ;
  • elle est en mesure d’agir ;
  • l’action ne présente pas de danger pour la personne ni pour un tiers.

Pour ces raisons, la loi française préfère parler d’abstention volontaire de porter assistance à une personne en péril.

Les droit américain et canadien ne possèdent pas d’obligation de porter secours, sauf en cas d’obligation antérieure (médecin traitant, relation parent-enfant), ou si la personne est responsable de l’état de la victime. Par contre, la Charte des droits et libertés de la personne (Québec) (art. 2) évoque cette obligation de porter secours. Les États-Unis et certaines provinces canadiennes disposent d’une loi atténuant les risques de poursuite judiciaire en cas d’intervention, connue sous la dénomination loi du bon samaritain.

En Chine populaire, la question fait également débat en 2011 2.

Pendant longtemps, il n’existait pas d’obligation légale de porter secours. Cette disposition légale a été instaurée par le Régime de Vichy, dans le but d’obliger les Français à porter secours aux soldats allemands blessés.

Actuellement, l’existence de l’obligation de porter secours semble aller de soi dans le droit français et n’est plus remise en cause. Pourtant de nouvelles problématiques sont apparues : les conditions et les limites d’une telle obligation.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s