connaissance

cerveaugehrmann3

La connaissance est définie comme “ située ”, c’est-à-dire inséparable de son milieu de production. Ainsi que l’écrivait Donna Haraway il y a plus de 10 ans, “ il faut reprendre le terme de vision comme savoir attaché à une vie, un corps. La vision est une perspective partiale contre toute objectivité comme transcendance au-delà de toute limite et responsabilité, contre la cassure du sujet et de l’objet. C’est une connaissance située. ”

Donna J. Haraway : Simians, cyborgs and women. The reinvention of nature, Free Association Book,London,1991.

______________________________________________

se livre à une exploration
de ses limites
en elles-mêmes

– dans un dédoublement même
ce qui est en jeu
le rapport du visible et du dicible –
fin de l’art
contexte théorique –

Il est temps de rejeter le monde et d’aller quelque part
Pour retrouver ma santé dans l’air marin.
W. B. Yeats

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s