Rythme cérébral

Un rythme cérébral désigne une oscillation électromagnétique dans une bande de fréquences donnée résultant de l’activité électrique cohérente d’un grand nombre de neurones du cerveau telle qu’on peut l’observer en électroencéphalographie (EEG). Ces ondes sont de très faible amplitude, elles sont de l’ordre du microvolt (chez l’être humain) et ne suivent pas toujours une sinusoïde régulière.

 

Les activités électriques cérébrales rythmiques sont classées selon leur fréquence :

Alpha : fréquences comprises entre 8,5 et 12 Hz. Elles caractérisent un état de conscience apaisé, et sont principalement émises lorsque le sujet a les yeux fermés ;

Bêta : correspond aux fréquences supérieures à 12 Hz (et généralement inférieures à 45 Hz). Elles apparaissent en période d’activité intense, de concentration ou d’anxiété ;

Les fréquences supérieures à 24 Hz, généralement d’environ 40 Hz sont parfois dénommées Gamma. Elles ont été récemment impliquées dans les processus de liage perceptif ;

Delta : fréquences jusqu’à 4 Hz, normales chez le très jeune enfant, elles peuvent ensuite caractériser certaines lésions cérébrales ;

Thêta : fréquences entre 4,5 et 8 Hz. On les observe principalement chez l’enfant, l’adolescent et le jeune adulte. Elles caractérisent également certains états de somnolence, d’hypnose ou de méditation, ainsi que lors de la mémorisation d’information ;

Fuseaux : trains d’ondes comprises entre 12 et 16 Hz, caractéristiques de la phase de sommeil léger. Également reliés aux ondes SMR (en)(sensorimotor rhythm) ou Mu (en).

Perspectives et applications

Les entreprises du secteur de la défense, de l’armement ainsi que des télécommunications se penchent avec intérêt sur ces avancées techniques et travaillent notamment sur la captation de ces ondes pour des applications ludiques, paramédicales et militaires. Un système d’interface neuronale directe capte les ondes cérébrales et permet de prendre le contrôle d’objets physiques (véhicules) ou virtuels (jeux vidéo). Psychokinèse et télépathie pourraient devenir une réalité par la maîtrise des ondes cérébrales.

Synchronisation neuronale

Le problème de liaison pose la question de savoir comment le cerveau réussit à rassembler les différentes caractéristiques d’un objet. Par exemple, lorsqu’on voit un chapeau rouge, la forme chapeau et la couleur rouge sont traitées par des aires différentes du cerveau, et pourtant, nous n’avons aucune difficulté à comprendre que le chapeau est rouge. Une hypothèse pour expliquer cette capacité consiste à considérer que les neurones qui traitent un même objet sont synchronisés3,4. La phase commune à ces neurones lors de leur oscillation constitue donc le moyen de savoir qu’ils représentent le même objet.
L’épilepsie est une conséquence d’un emballement de cette synchronisation neuronale.

via Rythme cérébral — Wikipédia

voir aussi rythme circadien.

 

Le nycthémère, ou nyctémère (du grec nukthêmeron, mot composé à partir de nux, nuktos, « nuit », et hêmera, « jour »), est un terme technique utilisé en pharmacie, physiologie, en médecine, en science vétérinaire ou encore en écologie pour désigner une alternance d’un jour et d’une nuit correspondant à un cycle biologique de 24 heures.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rythme_nycthéméral

tb-303

En électronique, un quartz est un composant qui possède comme propriété utile d’osciller à une fréquence stable lorsqu’il est stimulé électriquement. Les propriétés piézoélectriques remarquables du minéral de quartz permettent d’obtenir des fréquences d’oscillation très précises, ce qui en font un élément important en électronique numérique ainsi qu’en électronique analogique.

Les quartz sont conçus pour vibrer à des fréquences allant de la dizaine de kilohertz, à quelques dizaines de mégahertz. La production mondiale de quartz électroniques est de deux milliards (2×109) chaque année. La plupart sont destinés aux montres à quartz, et pour fournir une base de temps dans les circuits électroniques. On trouve des quartz dans les équipements de test et de mesure, tels que compteurs, générateurs de signaux à basses fréquences, oscillateurs à hautes fréquences ou oscilloscopes. Les quartz sont également très utilisés dans les systèmes de radiocommunication, pour les références de fréquences, mais aussi pour réaliser des filtres de bande étroits.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Quartz_(électronique)

rolandtr808

boite à rythme et générateur de lignes de basse.


un rythme humain :

Elvin Jones Drum Solo Demonstration

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s