Pachamama

La Pachamama (Terre-Mère), étroitement liée à la fertilité dans la cosmogonie andine, est la déesse-terre dans certaines cultures présentes essentiellement dans l’espace correspondant à l’ancien empire inca. La figure de Pachamama est particulièrement forte chez les peuples Aymara et Quechua. Elle constitue une déesse majeure de la culture pré-inca Tiwanaku en Bolivie.

(…)

La culture inca ne distingue pas l’espace et le temps ; l’espace-temps est appelé « pacha », en quechua et en aymara. Le nom de Pachamama est intimement associé à ce concept.

(…)

Actuellement la tradition de l’offrande se maintient et se pratique toujours, principalement dans les communautés quechuas et aymaras, à travers une offrande appelée Challa ou Pago. La Terre-Mère est considérée comme un être vivant. Elle est à la base de tout : être vivants, végétaux, minéraux, textile, technologie, etc. Il convient donc de lui faire des cadeaux pour s’attirer ses bonnes grâces. Ainsi, on creuse un trou dans le sol, pour y déposer de la nourriture, de la bière et des feuilles de coca, à l’attention de Pachamama ou la Vierge Marie selon ses croyances.

via Pachamama — Wikipédia

Prendre soin des personnes agées.
La place des anciens, quelle est elle dans nos civilisations?

Je ne souhaite pas finir en maison de retraite ou branché avec des tuyaux partout.
Mais on ne fait pas toujours ce qu’on veut.

 

magazine-adapt-768-1

Retour dans son pays natal

Après son arrestation en octobre 2016 par les autorités pakistanaises et avait passé 15 jours en prison, un représentant du consulat afghan à Peshawar a annoncé avoir payé l’amende de cent dix milles roupies (950 euros) de sa condamnation pour fraude et confirmé son retour en Afghanistan. Après son expulsion du Pakistan où elle avait fui la guerre il y a plus de 30 ans, elle a été accueillie le 9 novembre dans son pays par le président Ashraf Ghani en personne qui a organisé une cérémonie en son honneur2,3.

Elle avait confié à l’AFP « avoir le coeur brisé de devoir retourner dans son pays d’origine, où les talibans sont à l’offensive face à un gouvernement affaibli. L’Afghanistan n’est que mon lieu de naissance, mais le Pakistan était ma patrie et je l’ai toujours considéré comme mon propre pays » , avait-elle confié à l’AFP depuis son lit d’hôpital à Peshawar, où elle était traitée pour une hépatite C. « J’avais décidé de vivre et de mourir au Pakistan mais ils m’ont fait la pire des choses. Ce n’est pas ma faute si je suis né là-bas (en Afghanistan). Je suis déprimée. Je n’ai pas d’autre choix que de partir. », avait ajouté4

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sharbat_Gula

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s