Photocopie

L’immense majorité des photocopieurs utilise le procédé xérographique, qui est une technique d’électrophotographie.
Schéma du procédé de xérographie.

Le photocopieur est constitué d’un cylindre métallique nommé tambour ou photoconducteur, recouvert d’une couche de matériau semi-conducteur, du sélénium à l’origine. Ce semi-conducteur a la particularité d’être électriquement résistant à l’état normal mais de devenir conducteur quand il est éclairé.

via Photocopieur — Wikipédia

Des indices convergent:

La disparition du papier dans les bureaux, le fait de ne plus toucher autre chose que du plastique, ça peut avoir de l’influence.

Les défauts de la photocopie. l’idée de résistance, l’histoire des tracts.
(avant c’était l’alcool de la ronéo), les fanzines, le photocopillage.

L’utilisation de matériaux sensibles à la lumière, semi-résistants ou semi-conducteurs.

L’odeur d’ozone que ça dégage.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ozone
C’est très intéressant l’ozone, c’est central.
Un élément toxique et protecteur.

Gutenberg.

Le magazine La Hulotte ,

le Xerox Book
http://www.primaryinformation.org/product/siegelaub-carl-andre-robert-barry-douglas-huebler-joseph-kosuth-sol-lewitt-robert-morris-lawrence-weiner/

uzine6_zoom

 

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s