Triptyque

Napoleon 1927

Abel Gance Napoléon

Symbolique

Triptyque à encadrement architecturé

Le chiffre « Trois » est une référence notoire à la Sainte Trinité connue par la chrétienté ; cependant, ce chiffre est présent également dans d’autres divinités indo-européennes. De plus, les contenus des tableaux, au début représentant uniquement le sujet divin, se découpent en trois de bas en haut ; le « haut » représente les cieux, dans lequel les peintres dessinent des angelots et les figures des saints auréolés ; le « bas » le monde terrestre, médiéval, vers lequel le visiteur lève les yeux au ciel en contemplant la peinture ; quant à la « zone du centre », qui est le cœur de la représentation, elle est bien souvent le lieu de la sanctification du sujet principal, en route vers les Cieux.

Cette découpe reste suivie par les peintres hollandais et italiens de la Renaissance.

Acception en cinématographie

C’est également une technique inventée par Abel Gance pour son film Napoléon (1927) mettant en œuvre une projection sur trois écrans permettant différents effets comme :

  • une image d’une largeur trois fois supérieure au format habituel par juxtaposition ;
  • la répétition de la même image sur les trois écrans ;
  • la projection de trois points de vue d’une même scène ;
  • l’obtention d’une symétrie par inversion de l’image latérale.

 

les films gravés sur la machine de Couffignal, des images mouvantes, des impressions, du son, le bruit des machines….

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s