Polyptyque

Manifeste incertain 1

Avec Walter Benjamin, rêveur abîmé dans le paysage

Des souvenirs éparpillés, la rumeur de la mer furieuse, Samuel Beckett, Bram van Velde, le retour des Esprits, deux jeunes fascistes à la fin des années 1980, et puis Walter Benjamin, rêveur abîmé dans le paysage, qui s’interroge sur l’avenir du roman, sur l’Histoire, sur l’avènement du nazisme et de la culture de masse. Après un premier séjour en 1932 sur l’île d’Ibiza, fuyant Berlin, il y retourne en 1933. C’est l’heure du basculement, de l’exil définitif, de la pauvreté et de la solitude.

Roman anti-romanesque, méditation sur le roman, roman fragmenté, écrit et dessiné, ce premier tome du Manifeste incertain est conçu comme un voyage dans la beauté, la fureur, la bêtise, les illusions et le désenchantement.

Frédéric Pajak
  • Frédéric Pajak est né en 1955 dans les Hauts-de-Seine. Il a publié une quinzaine d’ouvrages, souvent écrits et dessinés : Le Chagrin d’amour, Humour – une biographie de James Joyce, Nietzsche et son père, Nervosité générale, Mélancolie, aux PUF ; La Guerre sexuelle, J’entends des voix et Autoportrait, chez Gallimard. Il est l’éditeur des Cahiers dessinés.Après L’Étrange Beauté du monde et En souvenir du monde, réalisés avec Lea Lund, après la nouvelle édition de L’Immense Solitude et les quatre premiers volumes du Manifeste incertain (Avec Walter Benjamin, rêveur abîmé dans le paysage  ; Avec Nadja, André Breton, Walter Benjamin sous le ciel de Paris  ; La mort de Benjamin. Ezra Pound mis en cage  ; La liberté obligatoire. Gobineau l’irrécupérable), les Éditions Noir sur Blanc poursuivent la publication des œuvres de Frédéric Pajak. Il a reçu, pour le Manifeste incertain 3, le prix Médicis Essai 2014 et le prix suisse de littérature 2015

Je cherchais « bande dessinée non narrative », tout en sachant qu’il y a toujours narration.

ça doit être vraiment intéressant, c’est une grosse série.

Aujourd’hui, une part minoritaire mais bien réelle des auteurs de bande dessinée cherchent à inscrire leur pratique dans un cadre différent de la logique plastique et narrative qui a jusqu’alors prévalu dans leur domaine. C’est particulièrement vrai des auteurs publiés par les maisons d’édition «alternatives» et indépendantes, tournées vers une bande dessinée d’expérimentation et ouvertes au champ des pratiques artistiques contemporaines.

Nous pouvons alors observer l’apparition de formes de plus en plus expérimentales et novatrices, soutenues par des démarches d’« a-narration», de rupture avec la «monoforme» et le récit d’identification à structure linéaire, c’est-à-dire une remise en cause de plus en plus radicale et systématique des logiques et des codes qui ont été ceux de la bande dessinée pendant près d’un siècle.

https://www.cairn.info/revue-multitudes-2009-2-page-285.htm

Un polyptyque est un ensemble de panneaux peints ou sculptés, liés entre eux, comprenant souvent des volets pouvant se replier sur une partie centrale.

ça ressemble beaucoup à la définition du livre.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Polyptyque

J’ai pris des cours de Bande dessinée.
Avant de modeler, et après.
Composition et double page, j’aimais bien ça.

little-nemo-19070217-s

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s