Électrolocalisation

Les monotrèmes sont les seuls mammifères à être dotés du sens de l’électroperception : ils peuvent en partie localiser leurs proies en détectant le champ électrique produit par leurs contractions musculaires. L’électrolocalisation de l’ornithorynque est la plus sensible de celles de tous les monotrèmes.

via Ornithorynque — Wikipédia

Les monotrèmes ont un museau développé recouvert d’un étui de corne qui, malgré la ressemblance, est différent par sa constitution du bec des oiseaux.(..)
Le venin de l’ornithorynque provoque de vives douleurs, des œdèmes et parfois une paralysie. Il n’est pas mortel pour l’homme, mais il l’est pour les petits animaux domestiques

La machine n’a pas de proie, n’a pas de but.
Je trouve que les ornithorynques sont intéressants pour leur coté hybride.

Donna Haraway préfère être un cyborg qu’une déesse.
Eh bien, moi aussi. Je comprends ce qu’elle veut dire par là.
Penser aux stratégies de survie qu’adoptent les animaux, les formes qu’ils peuvent prendre.

Le mimétisme consiste, pour un végétal ou un animal, en l’imitation de son environnement. En tant que stratégie, le végétal et l’insecte tendent à imiter les couleurs et-ou les formes ; en tant qu’intégration sociale, l’animal tend à imiter ses congénères.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mimétisme_comportemental

Lire aide à se situer, et c’est plus facile sur un ordinateur que de franchir le seuil de la librairie ou de la bibliothèque, et le choix est plus vaste, on peut lire et écouter de la musique, voir un film sans le son, mélanger soi même…
On est face à un espace vide, quand on est sur un ordinateur.
Il y a une case de texte à remplir, quand on cherche des mots.

On peut facilement dépasser le moment ou on ne fait que consommer (des images, par exemple), dans une sorte d’addiction à une excitation des sens.
Il s’agit de se nourrir de la rencontre avec l’autre.

C’est moins coûteux, pourtant j’achète certains livres.
Une étagère de livre est un aide mémoire, c’est déjà un ordinateur.
Dans les tranches et les couleurs dont on choisit l’ordre ou le désordre, on peut voir un équivalent à une liste de signets ( bookmarks).
Mais là, on vit avec des objets que l’on peut saisir.
Parfois on en prend un en main sans savoir exactement pourquoi.
C’est très différent.

Puis, il y a le moment important ou on comprend que ce qu’on cherche est en nous.
Que l’on ne veut pas toujours reproduire le modèle tel qu’il est donné.
Qu’on cherche à donner forme à quelque chose qui ne peut être proposé, ou très rarement.
Il y a des chemins, mais il faut parfois en sortir, passer de l’un à l’autre, faire un peu n’importe quoi.

Ça peut passer par le savoir faire, le moment ou ça devient laborieux, ou par le fait de s’en lasser.

On se rend compte ensuite que ce n’est pas si courant, pas évident, mais surtout pas inaccessible, si on est libre.

phasme10

 

.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s