frimousse

Dans certains pays francophones, la terminologie est contrôlée par des instances publiques.

En France

Le décret du 3 juillet 1996 relatif à l’enrichissement de la langue française, qui fait suite à la loi Toubon (1994), a mis en place un dispositif public d’enrichissement de la langue française, qui comporte notamment l’Académie française, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, ainsi qu’une Commission générale de terminologie et de néologie. Rappelons que la loi Toubon fait suite à la loi constitutionnelle de 1992 qui a établi que « La langue de la République est le français ». Le dispositif français se coordonne avec les organisations terminologiques de tous les pays francophones3.

Tous les domaines font l’objet d’arrêtés de terminologie publiés au Journal officiel de la République française, qui précisent la définition, le sens, et l’équivalent étranger des termes spécialisés employés dans les textes réglementaires dans les administrations françaises ainsi que dans les services publics. Ces arrêtés sont mis au point par des commissions de terminologie au sein de chaque ministère, coordonnées par la Commission générale de terminologie et de néologie.

Une fois publiés au Journal officiel, les termes sont mis à la disposition du grand public dans le site internet FranceTerme4 mis en place par le Ministère de la culture.

via Terminologie — Wikipédia

http://www.culture.fr/franceterme

 

frimousse, n.f. fam.

Journal officiel du 16/03/1999

Domaine :
INFORMATIQUE / Internet
Définition :
Dans un message, association facétieuse de quelques caractères typographiques qui évoquent un visage expressif.
Note :
1. Les deux frimousses les plus connues sont : – ) pour la bonne humeur et : – ( pour le dépit, où les deux points représentent les yeux, le trait représente le nez et les parenthèses la bouche.
2. Le terme « binette » est recommandé au Québec. « Frimousse » doit être préféré à « binette ».
Équivalent étranger :
emoticon (en), smiley (en)

erpWl3C
Otto Dix –

Gueules cassées

Plus sérieusement, c’est là que ca se passe, pour notre MACLLETEM :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Terminologie_informatique

Je ne recopie pas la page ici, mais le cœur y est .

Au fait, il faut voir l’étymologie du mot algèbre.

Le mot arabe al-jabr (الجبر) signifie « réduction d’une fracture », « réunion (des morceaux) », « reconstruction », « connexion », « restauration ». Il est à l’origine du mot latin algebra qui a donné « algèbre » en français.

Il est toujours bon de revenir au basic.

Celle ci est dédiée à qui vous savez, pas la peine de les nommer.

raggasonic

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s