meta crap

Alors que ses détracteurs ont mis en doute sa faisabilité, ses promoteurs font valoir que les applications réalisées par les chercheurs dans l’industrie, la biologie et les sciences humaines ont déjà prouvé la validité de ce nouveau concept5. L’article original de Tim Berners-Lee en 2001 dans le Scientific American a décrit une évolution attendue du Web existant vers un Web sémantique6, mais cela n’a pas encore eu lieu. En 2006, Tim Berners-Lee et ses collègues ont déclaré : « Cette idée simple… reste largement inexploitée. »7

via Web sémantique — Wikipédia

De cette manière, une machine peut :
– traiter la connaissance elle-même, au lieu du texte, en utilisant des procédés similaires à un raisonnement déductif humain et de l’inférence,
– obtenir des résultats plus significatifs tout en aidant les ordinateurs à effectuer de la collecte d’informations automatisée et ainsi faciliter la recherche.

Tant que ça reste humain, je me dis, ironiquement.
Je n’aimerai pas être celui qui va programmer ça, parce que si il fait une seule erreur, la machine ne le loupera pas.
A mon avis, il sera par là, celui qui aura des regrets, peut-être.

J’ai écrit il sera là, mais il est déjà là.

Il faut se rappeler qu’une technique peut servir des intérêts différents.
Il faut se souvenir que les savoir faire se perdent si on les oublie.
Il est possible que chercher, faire des enquêtes, questionner, imaginer, réfléchir, rêver,…,ça demande un certain savoir faire aussi.
A qui, à quoi, peut servir une machine à abrutir?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wiki_sémantique

Un wiki sémantique est un wiki doté de fonctionnalités permettant de formaliser le sens des articles. Il permet de rajouter des informations sur les métadonnées des articles et de caractériser leurs relations.

Il utilise pour cela une syntaxe de balisage compréhensible par des traitements automatisés.

En formalisant le contenu du wiki et en explicitant la signification des informations, le wiki sémantique permet par exemple de faire des recherches plus approfondies que celles basées uniquement sur des mots clés. Il devient ainsi une sorte de base de données relationnelle.

En 2001, Cory Doctorow a fait une liste des sept obstacles32 prétendument insurmontables pour obtenir des métadonnées fiables pour faire fonctionner un possible Web sémantique. Selon lui :

  1. Les gens mentent.
  2. Les gens sont paresseux.
  3. Les gens sont stupides.
  4. Il est difficile de se décrire soi-même.
  5. Les classifications ne sont pas neutres.
  6. L’unité de mesure retenue influence les résultats.
  7. Il y a plusieurs façons de décrire une même chose.

Il inclut également d’autres raisons qui peuvent rendre les métadonnées obsolètes :
Les données peuvent devenir fausses au fil du temps.
Les données ne peuvent pas intégrer de nouvelles idées.

Ses considérations sur les gens, je lui laisse.
Mais à partir de la numéro 4, je partage son avis.

 

machine à gratter la tête.

Head-Massager-Head-Acupuncture-Point-font-b-Stimulation-b-font-font-b-Brain-b-font-Relaxation

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s