architecture(s)

Architecture est un mot qui n’a pas toujours été très populaire en informatique : la preuve en est l’absence d’ouvrages traitant de ce thème avant les années 1990.

Martin Fowler dans son récent ouvrage « Patterns of enterprise application architecture » (datant de 2003) déclare :
« L’industrie du logiciel brille dans la déformation des mots, les étirant dans toutes les directions jusqu’à leur donner une myriade de sens subtilement contradictoires. Le mot architecture est un de ceux qui ont le plus souffert de ce phénomène. Je suis tenté de dire que architecture est un de ces mots ronflants utilisé avant tout pour indiquer qu’on est en train de parler de quelque chose d’important. Mais je vais me montrer pragmatique et ne pas laisser mon cynisme nuire à l’intérêt de mon livre 🙂2 »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_(informatique)

Avant mes six ans, j’ai habité là.
2968320981_1_11_oqEgcytX

Puis on a déménagé.
Pour un autre.

De l’immeuble où j’ai grandi, on voit ces immeubles de bureau.
C’est un appartement avec double exposition.
De l’autre coté, c’est le périph.

bnp_paribas_real_estate_bagnolet.jpg

Je ne peux pas parler de causalité, juste d’une sensation plus diffuse d’influences.
Une odeur de béton humide, de parkings souterrains, de paliers avec les boites « sortie », de paillassons ou est écrit bienvenue, la lumière du bouton de l’ascenseur dans le noir.
Des perspectives orthogonales, des escaliers en colimaçon, des logos sur les toits, des réunions de conseil syndical, des cages à écureuil, la poudre noire crasseuse de la pollution atmosphérique, il faut observer l’aspect du sol au pied des arbres.
Les balcons, au dixième étage, le son du périphérique .
Parfois j’ai imaginé que l’eau montait.
C’est vaste, les clapiers.
Au sol en bas, il y a une école primaire, et la cour de récréation à été couverte d’une résine marron, jaune, rouge, avec des dessins, un peu comme dans les gymnases.

Grandir dans des espaces comme ça, façonne un point de vue.
Surtout par comparaison avec les vacances, dans le soleil, sous les arbres ou près de l’eau .
Surtout par comparaison avec un voyage dans de grands horizons, en camping car, à 8 ans.

Quand tu vas chez le voisin du dessous, il n’y a pas besoin de demander où sont les toilettes.
Et quand tu vois la décoration intérieure, c’est facile de faire des comparaisons.
Je me dis que ce n’est pas souvent un choix personnel.

Je suis resté plutôt sage, quand je vois la perception que j’en ai .
Ce qui m’énerve, c’est quand je me souviens que j’ai oublié de rester conscient.
Et quand je me rends compte que, même vingt ans plus tard, ça m’influence encore.

Après, tout le monde ne le vit pas comme ça.

http://ghetto-capitale.skyrock.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s