parties communes

20121105_1437451.jpg

Il y a tout un potentiel d’appropriation de ces espaces par ceux qui les habitent.
Une prise de conscience, une ouverture .
De manière provisoire ou permanente.

Mais mettre une plante, une image, ce n’est pas si simple, alors ça reste en l’état, et on y passe régulièrement.

Je pense aux interrupteurs à temporisation, quand oublie ses clés, qu’on attend quelqu’un.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s