accepter

 

Après le pur plaisir de le relire, tout lié qu’il est pour nous avec des voix, des expériences, des temps communs, après un temps de silence, et un mouvement produit dans mon corps, instinctivement, j’ai recherché le motif d’abord, dans Son corps léger de Gherasim Luca.

Le retour aux habitudes.
C’est sûrement énumérable, on dirait .
Mais ça me ferait mal, de chercher des méthodes dedans.
Une fois accepté ce qui le distingue d’un exercice de l’Oulipo, par exemple, avec le temps que ça prend, ce qui dépasse le savoir-faire apparaît clairement.
Le moment ou on est saisi, porté, l’envie que ça dure tout le temps.
Si il y a quelque chose à faire avec les mots que l’on a écrit, c’est d’abord bien les mâcher.

le verbe mâcher au XIVe siècle, avait également le sens de s’imprégner de quelque chose, méditer sur un sujet.

Je pense qu’on a un terreau riche, posé entre nous deux, maintenant.
Il y a même des graines qui semblent germer.

Les questions autour de l’amour, du désir, ça m’embête un peu de mettre ça dans un ordinateur. Tous les deux, on a de la pudeur. Et on est sur un registre sensible mais pas trop fleur bleue, à vue de nez.

La plasticité neuronale est donc, avec la neurogenèse adulte, une des découvertes récentes les plus importantes en neurosciences, et montre que le cerveau est un système dynamique, en perpétuelle reconfiguration.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Plasticité_neuronale

La praxis a une finalité interne à l’action, non séparable de l’action .(…)
La poïésis (ou création, ou production) relève de l’instrumentalité et a pour finalité la production d’un bien ou d’un service, c’est-à-dire de quelque chose d’extérieur à l’action de celui qui le fabrique ou le rend.

Au sens d’action sous-tendue par une idée vers un résultat pratique, elle désigne l’ensemble des activités humaines susceptibles de transformer les rapports sociaux et/ou de modifier le milieu naturel.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Praxis_(philosophie)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Primitif

primitif surtout au sens de primeur, de l’œil grand ouvert de l’enfant qui regarde et des connexions qu’il forme à ce moment, sûrement des images floues de corps penchés sur lui.

l’image, on peut la changer ad libitum.
images

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s