température de couleur

Le terme mimèsis ne doit pas être confondue avec le mimétisme animal, ou le mimétisme comportemental (aspect de la psychologie humaine), termes qui désignent une palette de comportements pouvant porter des noms différents dans les multiples sciences de l’Homme (imitation, identification, intussusception, etc.). La mimèsis porte exclusivement sur le rapport de l’art au réel.

via Mimesis — Wikipédia

Je note pour demain.

C’est difficile d’écrire après Pétrarque (et toi, héhé).
Il me faut un peu de temps.

Alors, comme détour, un lien (scientifique) entre couleur et chaleur.
chaleur et température, ça n’induit pas tout à fait la même chose.

Le kelvin (symbole K, du nom de William Thomson, Lord Kelvin) est l’unité SI de température thermodynamique. Par convention, les noms d’unité sont des noms communs et s’écrivent en minuscule (« kelvin » et non « Kelvin »)N 1.

Le kelvin est la fraction 1/273,16 de la température thermodynamique du point triple de l’eau (H2O), et une variation de température d’1 K est équivalente à une variation d’°C1. Toutefois, à la différence du degré Celsius, le kelvin est une mesure absolue de la température qui a été introduite grâce au troisième principe de la thermodynamique. La température de 0 K est égale à −273,15 °C et correspond au zéro absolu (le point triple de l’eau est donc à la température 0,01 °C).

Le kelvin, n’étant pas une mesure relative, n’est jamais précédé du mot « degré » ni du symbole « ° », contrairement aux degrés Celsius ou Fahrenheit. À l’origine, en 1954, le kelvin s’appelait le « degré Kelvin » et s’écrivait alors °K2. Le mot « degré » fut supprimé lors de la 13e CGPM en 1967 et son symbole devint K3.

Le kelvin est aussi utilisé pour mesurer la température de couleur.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kelvin

La température de couleur est une caractérisation des sources de lumière par comparaison à un matériau idéal émettant de la lumière uniquement par l’effet de la chaleur.

Elle indique en kelvins (unité du Système international dont le symbole est K) ou en mired (ou megakelvin inverse) la température du corps noir dont l’apparence visuelle serait la plus proche de la source de lumière (CIE, Dic. Phys.).

En éclairage, la comparaison de la couleur de la source avec celle d’un corps noir de même luminance se fait par une évaluation colorimétrique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Temp%C3%A9rature_de_couleur

 

L’origine de la note bleue se trouve dans le système musical pentatonique africain. La confrontation des Noirs américains avec le système tonal européen et ses sept degrés a engendré l’adaptation du troisième et du septième degré (absents de leur gamme) en les infléchissant d’un demi-ton soit vers le mode mineur, soit vers le mode majeur. D’où l’ambiguïté du climat harmonique et affectif de cette musique dans laquelle coexistent les tonalités majeure et mineure, joie et tristesse (le mode mineur et le mode majeur ne sont pas automatiquement joie ou tristesse, l’interprétation de ces modes est différente pour toutes personnes selon la façon que l’on a de ressentir la musique).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Note_bleue

modele-corps-noir.PNG

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s