blank

Le blanc s’associe dans la culture occidentale à de nombreux concepts positifs du domaine du sacré. Symboliquement, il s’oppose autant à la souillure, quelle qu’en soit la nature, matérielle ou morale, qu’au noir et aux autres couleurs.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Blanc

du blanc, il en faut, mais pas trop.
à mon avis, ça vaut pour moi.
cinquante cinquante?
c’est nul de mettre des chiffres là dessus.

Perception et audiovisuel

La perception par l’œil ou par l’oreille des phénomènes qui nous entourent sont limités par les récepteurs mis en jeux. L’oreille humaine ne capte les signaux sonores que dans une gamme de 20 à 20 000 hertz en moyenne. L’œil, pour sa part, est limité aux longueurs d’ondes comprises entre 390 nm et 780 nm ; c’est la lumière visible.

De plus, il semblerait que l’interprétation par le cerveau des images transmises par l’œil ne puisse être considérée comme copie conforme de la réalité, mais plutôt comme des références à des images (ou à des portions d’images) déjà imprégnées dans la mémoire de l’individu. Grâce à cela, on reconnaît un petit morceau d’assiette cassée alors qu’un ordinateur, lui, en sera complètement incapable.

Sans parler des phénomènes de persistances rétiniennes, on utilise en audiovisuel les carences de nos perceptions pour manipuler les sons et les images pour qu’elles deviennent plus petites en termes d’espace occupé sans pour autant qu’elles ne perdent leur qualité intrinsèques de transport d’informations. On parle alors de codage, de compression du média.

Les codec les plus évolués prennent en compte de manière très fine les imperfections de nos perceptions pour atteindre des compressions inconnues avant les travaux des scientifiques sur la perception de nos cinq sens et l’interprétation faite par notre cerveau des données reçues.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Perception

 

on a parlé de quantification et de psychoacoustique,

voir aussi les algorithmes de compression d’image.

Comme le tuyau est petit, tout ce que l’on perçoit sur un ordinateur n’est que succédané.

Ce n’est ni bien ni mal, c’est à la fois un avantage et un inconvénient.
Le truc, c’est d’en être conscient.

 

image.png

rien à voir, je me posais des questions sur les vandales.

Bohlmann souffrit dès son enfance d’un grave trouble de la personnalité. On lui diagnostiqua très tôt des obsessions et des états d’angoisse. L’approche psychiatrique ne donnant aucun effet, on tenta en 1974 une intervention chirurgicale (lobotomie stéréotactique) qui aggrava son cas au point qu’en 1975 il fut reconnu handicapé.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hans-Joachim_Bohlmann

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s