Ce qui nous lie

18423706_10212663072712027_6972756922624460144_n

Sylvain Gaudenzi sculptures

L’idée majeure qui nous lie est celle que la technique est fondamentalement un outil de puissance et que la volonté de puissance est une donnée avec laquelle chaque individu doit impérativement « s’expliquer » par le biais d’un long et patient « travail sur soi » en même temps que d’entreprendre une action dans la Cité.

 

(TECHNOlogos) sur Jacques Ellul.

l’insécabilité : ce qui compte c’est moins chacune des parties que le système de relations et de connexions qu’elles entretiennent. L’ordinateur illustre bien cette totalisation: il est le point de rencontre d’un grand nombre de séries causales (mathématique, physique, chimie), affectant pratiquement toutes les activités humaines. On ne peut donc dissocier une technique de son usage : «toutes les parties sont ontologiquement liées et l’usage est inséparable de l’être ». On ne peut dissocier les usages civils des militaires (à preuve le nucléaire), privés ou publics. Tout se tient.

… l’autonomie : Ce dernier caractère est en fait la clef de tous les autres. Autonome signifie littéralement : qui suit sa propre loi. C’était jusqu’alors une caractéristique du vivant : la loi de sa croissance et de son mouvement est en lui. Désormais, la Technique « ne dépend finalement que d’elle-même, elle trace son propre chemin, elle est un facteur premier…». Dire que la Technique est autonome, c’est aussi dire qu’elle est une action, non une réaction. C’est le milieu sur lequel elle agit qui réagit à elle, qui s’adapte. C’est la condition de son développement. Autonome, elle l’est à l’égard de toutes les composantes sociales : économie, politique, culture, valeurs. Elle n’obéit à aucune espèce de finalité, le primat étant accordé au développement des moyens. Elle « ne se développe pas en fonction de fins à poursuivre mais en fonction des possibilités déjà existantes de croissance « . La Technique ne supporte aucun jugement. Quiconque s’y risque se fait traiter de réactionnaire, adepte du retour à la bougie etc. La Technique désacralise tout : traditions, secrets, tabous. Elle est sacrilège dans la mesure où elle désacralise le monde et nie tout mystère, et c’est elle-même qui devient sacrée. L’homme reporte sur la Technique son sens du sacré et s’en fait inconsciemment une idole. La conséquence du développement autonome de la Technique est son accélération : la Technique s’étend du secteur de la production des biens de consommation à ce que Baudrillard appelle les techniques de réparation.

… « Suivant les principes imposés par la société technocratique il n’existe aucun espoir pour l’humanité sinon d’« être pour » ces plans d’accélération du progrès technologique, même si les organes vitaux de l’homme doivent tous être cannibalisés pour prolonger l’existence dépourvue de signification de la mégamachine. Mais c’est à nous de jouer, à nous qui avons rejeté le mythe de la machine ; en effet, les portes de la prison technocratique s’ouvriront automatiquement, en dépit de leurs vieux gonds rouillés, dès que nous aurons choisi d’en sortir ». sur Lewis Mumford.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s