La machine est un geste humain déposé, fixé, devenu stéréotypie et pouvoir de recommencement.

drivensimpleharmonicoscillator1

Simondon p138

En fait, la véritable relation analogique est entre le fonctionnement mental de l’homme et le fonctionnement physique de la machine. Ces deux fonctionnements sont parallèles, non dans la vie courante, mais dans l’invention. Inventer, c’est faire fonctionner sa pensée comme pourra fonctionner une machine, ni selon la causalité, trop fragmentaire, ni selon la finalité, trop unitaire, mais selon le dynamisme du fonctionnement vécu, saisi parce que produit, accompagné dans sa genèse. La machine est un être qui fonctionne. Ses mécanismes concrétisent un dynamisme cohérent qui a une fois existé dans la pensée, qui a été la pensée. Le dynamisme de la pensée, lors de l’invention, s’est converti en formes fonctionnantes.

Oscillateur p139

p144
le vivant assimile; l’assimilation est une source d’énergie potentielle libérale et actualisable dans les fonctions de transduction. (La transduction est un terme utilisé par Gilbert Simondon pour désigner l’opération de prise de forme expliquant la genèse de l’individu sur fond de réalité pré-individuelle.)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s